27 juin : good bye pékin


Retour à Paris après un mois, avec une valise encore plus lourde qu’à l’aller, quelques mots de chinois supplémentaires dans mon glossaire et de très belles images, souvenirs et saveurs en tête…
Il faut aller en Chine pour se rendre compte de ce que veut dire les mots « censure », « densité de population », « heure de pointe dans le métro », « Grande Muraille »…
Je comprends mieux maintenant pourquoi les Chinois sont si fiers de leur culture. Je comprends encore mieux pourquoi Taiwan, le Tibet et tous les autres ne veulent pas se laisser engloutir par Pékin…

FIN

1 Commentaire

Laissez un Commentaire
  1. Hello Laura & Kouet! Javais pas fini de lire tes aventures! Cest chose faites! On se boit un verre maintenant quon est tous rentre a Paname? Avec Sophie pourquoi pas? Biz. Bananako.canalblog.com

Les commentaires sont désormais fermés pour cet article.